Témoignages

Parce que rien ne remplace la parole de nos étudiants

Que représente Chabad UdeM pour moi ?

Lundi huit heures du matin, une salle de classe, une odeur de café et le sujet du bac de philosophie qui vient de tomber... et il n’est pas aisé :

« Que représente Chabad Université de Montréal (UdeM) pour vous ? »

Comment décrire l’indescriptible !


On se risquera à une brève description du mouvement Chabad qui a comme principale vocation de permettre un rassemblement des juifs dans la joie afin d’accomplir (s’ils le souhaitent et c’est cela qui fait leur force) une mitzva (B.A. qui plait au Grand Patron, certains imaginent cela comme un système de points avec carte de fidélité : dix mitzvot accomplies, la onzième gratuite, d’autres (et on leur donnera raison) préfèrent ne pas compter).

Chabad UdeM agit donc à Montréal, sa cible sont les étudiants francophones de l’Université, mais bien sûr tout le monde est le bienvenu (même moi qui fréquente de temps en temps l’université McGill tout en étant inscrit à Polytechnique (je salue amicalement au passage Shmuly et Rashi) y ai été accepté).


Rentrons maintenant dans le vif du sujet, ce que représente cette organisation :

Il s’agit de la volonté de deux personnes Shlomo et son épouse Matti Banon de fonder une maison pour les étudiants. A eux deux, mais aussi grâce à leurs enfants, ils créent une ambiance familiale, conviviale, propice aux échanges, à la rencontre de tous les étudiants et à la constitution d’un réseau formant votre socle d’amis. Ainsi, leurs activités regroupent l’organisation d’événements, de Shabbat et de fêtes.

Toutefois, il est bien trop facile et rapide de réduire Chabad UdeM à une machine à faire la fête, en effet, le téléphone de Shlomo Banon fonctionne 25 heures sur 24. Ne me demandez pas comment il fait, il n’a jamais voulu me dire. Le message est clair, Chabad UdeM n’est pas là pour vous mais avec vous. Que vous ayez besoin de mettre les tefillins de toute urgence ou envie d’étudier tard le soir la prochaine Parasha (ou même autre chose déconnecté avec la religion), vous trouverez des gens patients (très utile quand on comprend vite pourvu qu’on vous explique longtemps) et attentifs à vos questions.

En clair, je pense que cette réponse est un échec car cette question n’admet comme solution que de vivre l’expérience. Rien de ce que je ne pourrai écrire ne représentera assez fidèlement ce que Chabad UdeM m’a apporté. Leur maison est comme la maison du bon D.ieu, on y vient, on s’y sent bien. On mesure là tout ce qu’ils nous donnent : une maison loin de la maison.


Jérémie-Abraham Karsenti